© 2018 par Chez Jules Antibes

     

 

 

        Florent est né à Nice, ce qui fait de lui et pour toujours un niçois.

Nice sera dans sa vie bien plus qu’une ville de naissance. Un art de vivre particulier, une certaine façon de penser, un plaisir de déguster cuisine et produits locaux et enfin reproduire les recettes apprises par sa grand-mère pour offrir à ses clients cette passion et ce respect profond pour ses racines. 

    Beignets de fleurs de courgettes, pissaladière, pan bagnat, gnocchi daube, raviolis, stockfisch, capouns, tripes, tourte de blettes, castagnoles, sont les plats que sa grand-mère lui a fait découvrir depuis son plus jeune âge. Mémé Marie lui a appris à aimer et surtout à faire la vraie cuisine niçoise. Depuis sa campagne d’horticultrice de la Corniche Fleurie, elle lui a enseigné le dur travail de la terre et la satisfaction de la récolte de ce travail. C'est pourquoi Florent a choisi, en souvenir de sa grand-mère et des anciens de sa nombreuse famille, de travailler avec les producteurs niçois en priorité pour les légumes et les fruits de tous les plats de ses restaurants. Le respect des exploitants agricoles mais aussi des méthodes de production sont des critères de sélection pour toutes les marchandises de ses restaurants.  

        Son apprentissage de la restauration il le fait avec son beau-père, pendant plus de 10 ans, dans un célèbre restaurant de poissons et fruits de mer de la Côte d'Azur. De la plonge à la direction, en passant évidemment par la cuisine et la salle, il regarde, travaille, apprend et comprend chaque détail de ce métier qui le passionne véritablement.

         Elevé au milieu des fleurs niçoises, des fruits et légumes de son comté et désormais pleinement formé par son mentor, Florent puise dans ses souvenirs d’enfance et dans son apprentissage le jour où il ouvre son premier restaurant en 2005, le Don Juan.

       Installé en plein coeur du Vieil Antibes, il transforme cette ancienne pizzeria en restaurant comme à son image : des produits frais et de grande qualité, des poissons travaillés entiers et cuits à la perfection. Une cuisine simple et raffinée qui laisse la place aux produits et aux saveurs naturelles : pas de sauces inutiles ou d'émulsions fantaisistes, pas de revisites ni d'associations de saveurs rocambolesques. 

     

       Quelques années plus tard en 2013, le Bistrot de Jules ouvre ses portes. Décoration typique et ambiance décontractée pour une cuisine niçoise pure souche et un service rapide. Premier arrivé, premier servi, pas de réservation, on partage un moment convivial et chaleureux autour d'une pissaladière, d'une salade niçoise, de gnocchi daube ou d'un plat du jour accompagné d'un verre de vin bio ou d'une bière du comté niçois. 

     

       Florent est fier et heureux chaque jour de vous raconter son histoire et ses souvenirs à travers ses assiettes au restaurant Don Juan ou au Bistrot de Jules.